lundi 22 mai 2017

Hannah Dress Ensoleillée


Je sors du placard cette version de la Hannah Dress. Je n'allais tout de même pas la poster cet hiver. Elle a donc attendu 1 an au chaud.

Patron :
 
- j'ai utilisé celui de la Hannah Dress. Je vous ai présenté cette robe dans un article crash test complet (vous saurez tout sur le prix, la taille, la réalisation...).
Vous pouvez voir toutes mes réalisations de ce modèle en cliquant ici.

J'adore son look très original avec son col pelle à tarte (apologie de la période disco), sa patte pressionnée sans prise de tête (pas de zip, pas de patte de boutonnage), sa taille haute, bref c'est un modèle que j'adore (encore un vous allez me dire...). 

J'ai réalisé 2 versions de cette robe l'année dernière et je vais m'empresser de sortir le patron cette année pour le patronner 1 taille au dessus :o)

Tissus utilisés :
 
 
- rien que des tissus de mon stock (fait assez rare pour être souligné :o)
- coton Fantasy Forest de Alexander Henry. Une merveille ces couleurs.
- coton Mirror Dots Sunshine de Mickael Miller

Évidemment, mes 2 tissus viennent de mes fournisseurs US mais je ne saurais pas vous dire s'ils sont toujours dispos...

Matériel :
 

- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


J'ai utilisé ici : 
- mes ciseaux à tissus et de précision. Idéaux pour cranter (malgré les épaisseurs!!!), couper les fils... bref c'est mon couteau suisse à moi :o)
 
- mon papier patron fétiche (je vous en ai longuement parlé ici
- mon cutter rotatif qui me fait gagner un temps fou pour couper le tissu
- ma règle à patchwork 
- mon tapis de découpe 
- mon crayon-craie pour marquer les repères. Facile avec ses mines de différentes couleurs.
- mes pinces chouchoutes, idéale pour ne pas oublier une épingle quand on surjette... (expérience expérience)

- mon couturomètre ou ma jauge 5 en 1 pour mesurer correctement la valeur d'ourlet ou replis


J'ai posé des pressions résine au niveau des épaules avec ma pince Vario.

Modifications apportées :
 
- J'ai entièrement doublé le haut de la robe et les mancherons pour de plus jolies finitions. 
En doublant le corsage de la robe, il n'est pas utile de  thermocoller le col comme j'ai pu l'indiquer dans mon article crash test (c'est ce que j'ai fait ici et le résultat est un peu trop cartonné).

Problèmes rencontrés :
 
- aucun. Doubler est un peu plus long évidemment mais le résultat est si joli.

Résultat

- bizarrement, le résultat m'a fait penser à la robe couleur de Soleil sur laquelle j'ai rêvé tellement d'années (les fans du film Peau d’âne comprendront).
Ce n'est pas une robe discrète, nous sommes d'accord mais j'aime beaucoup la lumière et la bonne énergie qu'elle dégage :o) Vous en pensez quoi?
Et ma beauté à moi, faite maison aussi :o)

Robe Recto et Verso
Détail du haut de la robe
Quand la robe est doublée, c'est aussi joli à l'intérieur qu'à l'extérieur

lundi 15 mai 2017

Crash-Test - Tee Shirt Fall Basic - Ottobre


Détail du patron :


Je ressors du placard mon magazine Ottobre du 04/2013.
Il m'a bien servi ce numéro, j'ai déjà réalisé 3 modèles différents : la robe Princess Castle, la robe Circus Horse) et le petit nouveau : le tee shirt Fall Basic.

C'est un vieux magazine mais il est encore disponible dans cette boutique. Sautez sur l'occasion s'il vous intéresse, le numéro est dur à trouver :o)
Vous pouvez le feuilleter ici pour en voir plus.

Pour celles qui ne connaissent pas le magazine Ottobre Design, vous pouvez lire mon article crash-test très détaillé.
 

Le tee shirt Fall Basic est donc un tee shirt décliné en 3 versions (avec des bandes de tissus contrastants ou une poche), à manches raglans, poignets de manches et bande d'encolure.
C'est un bon basique sans prise de tête.

Choix de la taille :

Première fois que je couds un vêtement pour mon fils (j'exagère un peu vu tout ce que je couds pour sa sœur...). Il était grand temps que je m'y mette!! Et donc première fois un modèle Ottobre pour lui. Quelle taille choisir?


En me référant au tableau des mensurations, je suis partie sur un 110 cm en hauteur et 104 en largeur (je sais que Ottobre taille large pour ma fille). J'ai ajouté des marges de couture de 1 cms aux endroits d'assemblage mais pas à l'encolure, bas de manches ni ourlet (valeurs déjà comprises sur le patron). 
Résultat, il est pile poil. Moi qui voulait un sweat, j'ai finalement un tee shirt car il est près du corps.
Mon garçon est plus charpenté que sa sœur :o) Donc la prochaine fois je pars sur un 110 cms (5 ans) partout pour un petit mec de 4.5 ans, de taille moyenne, qui met du 5 ans du commerce en haut. 

Tissus Utilisés :


 
J'ai craqué sur un jersey imprimé de poids moyen de la marque Lillestoff. Je l'ai trouvé dans ma boutique chouchou : Lulu La Luciole.
Il s'agit d'un jersey "jean" d'une qualité folle. Ce pense qu'il est appelé jean car il est tissé avec un fil blanc comme le denim. Le tissu est d'une douceur incroyable, y compris à l'intérieur.
Ce tissu raconte une histoire, il y a des détails avec les planètes, les astronautes, les martiens... il est très amusant. Le jaune de la lune et des petites étoiles sont légèrement pailletés et donne une dimension au tissu tout en restant masculin.

Malheureusement, il n'est plus disponible :o( Heureusement, il y en a bien d'autres dans ce style ici notamment avec dinosaures ou des chevaux ailés qui fait de l’œil à ma fille...


Je l'ai associé à un bord côte couleur moutarde de la même marque trouvé dans la même boutique.

MATÉRIEL 


- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


J'ai utilisé ici : 
- mes ciseaux à tissus et de précision. Idéaux pour cranter (malgré les épaisseurs!!!), couper les fils... bref c'est mon couteau suisse à moi :o)
 
- mon papier patron fétiche (je vous en ai longuement parlé ici
- mon cutter rotatif qui me fait gagner un temps fou pour couper le tissu
- ma règle à patchwork 
- mon tapis de découpe 
- mon crayon-craie pour marquer les repères. Facile avec ses mines de différentes couleurs.
- mes pinces chouchoutes, idéale pour ne pas oublier une épingle quand on surjette... (expérience expérience)

- mon couturomètre ou ma jauge 5 en 1 pour mesurer correctement la valeur d'ourlet ou replis

Modifications Apportées :

- J'ai assemblé les manches raglan au dos et devant sans fermer totalement. J'ai ainsi pu fixer ma bande d'encolure facilement (j'ai mesuré l'encolure et j'ai multiplié par 85% pour obtenir la longueur de ma bande d'encolure (je travaille avec du bord côte, matière très élastique)). Enfin, j'ai terminé de coudre le dernier côté de manche.


- Idem pour les poignets de manches que j'ai monté avant d'assembler manches et côtés du tee shirt (je n'ai pas suivi le patron et je suis partie sur la même largeur que les poignets mais en 4.5 cms de haut comme la bande d'encolure).

- J'ai ajouté une bande en bas du sweat de 6 cm de large que j'ai monté comme une bande d'encolure.

- J'ai surpiqué l'encolure et l'ourlet avec un point droit élastique à la machine afin de bien plaquer les bandes.

Problèmes Rencontrés :

- Aucun, le montage est classique et bien facilité par l'utilisation de la surjeteuse (je l'aime d'amour).

Il faut être minutieux pour les raccords des bandes de poignets ou d'encolure, c'est tout.

Résultat :

J'adore le rendu de ce tee-shirt qui se marie à merveille avec l'un des pantalons moutarde de mon fils. Le sweat est lumineux grâce aux touches de moutarde et le design est superbe (comme toujours avec les tissus Lillestoff, cette marque est gage de qualité).


Un petit garçon heureux d'avoir enfin une cousette à lui :o)
Happy face
De dos
Détails de la bande d'encolure surpiquée et des poignets de manche
Détail des motifs et bande d'ourlet.