mardi 9 octobre 2018

Crash-test - Robe Louise - Ikatee


Amaury de chez Stragier m'a demandé si je souhaitais tester leur nouvelle collection inspirée de l'univers "retro UK" de l'écrivaine Béatrix Potter (la créatrice de Pierre Lapin pour n'en citer qu'un). J'ai accepté avec plaisir et c'était l'occasion rêvée de tester par la même occasion la robe Louise, nouvelle née du créateur Ikatee.

DÉTAIL DES PATRONS


- Il s'agit de la robe Louise du créateur Ikatee issu de sa collaboration avec Les Petites Choses

- Vous trouverez le patron PDF enfant ici au prix de 9.99€ allant du 3 au 12 ans.

- Ikatee est un créateur que j'adore. Je vous en ai parlé assez souvent sur le blog.


- Louise est une robe ultra rétro : 
    * taille haute avec découpe en V
    * jupe froncée
    * dos entièrement boutonné
    * longueur robe ou blouse

- De nombreuses variations sont possibles : 
    * avec ou sans col "froufroutant"
    * petits volants aux emmanchures (ou non)
    * volants au dos au niveau de l'empiècement (ou non)
    * manches longues fendues avec poignets de manches ou manches courtes volantées
 

- La robe doit être cousue dans des tissus souples et non extensibles.

- Comme toujours, le patron pdf est agréable et facile à assembler. On prend son massicot et roule ma poule.
La marque a l'habitude de fournir beaucoup de fichiers pdf : 
    * un par taille
    * un où toutes les tailles sont présentes 
    * un fichier d'instructions

- Les marges de couture sont comprises (1 cm sauf précision spécifique)

- Ce modèle est adapté aux débutantes car il n'y pas de pose de fermeture éclair, pas de point compliqué. On peut aussi largement se le simplifier en enlevant le volant par exemple ou le col.

- Au niveau du montage, je suis moyennement satisfaite, la robe n'est pas doublé. Ayant choisi la version sans col, il est facile de doubler le corsage pour avoir une jolie finition d'encolure. Évidemment, quand on opte pour le col, c'est plus compliqué mais c'est tout de même facile. La robe étant en plus à réaliser dans un tissu fin, la doublure du corsage est très appréciable !

- En vous inscrivant à la newsletter du site, vous pouvez télécharger gratuitement un patron proposé. A l'époque j'avais trouvé cette idée ingénieuse pour se faire connaître.

- Le livret d'instructions est bien fait. 
Au début, on aborde la coupe des tissus, les pièces à couper, le plan de coupe des tissus, les mesures, les grandes étapes du montage et ensuite on attaque les instructions. Bref un livret plus que complet !


- ENORME PLUS : Ce modèle offre un tuto de montage en vidéo. Avouez, c'est ultra confortable !

TISSUS UTILISES


Quand Stragier (vous savez, le temple du Liberty) m'a demandé si j'étais intéressée pour tester leur nouvelle collection, j'ai évidemment sauté de joie.

Ils se sont inspirés de l'univers très "Bristish Old School" de l'écrivrain Beatrix Potter à qui l'on doit notamment Pierre Lapin.

Stragier nous propose donc une collection de 3 tissus inspirée de l'univers de Béatrix à savoir : 
- un sergé de coton (ou twill)
- un coton extra souple, extra doux
- une maille stretch

Comme vous le voyez, les 3 tissus de la collection sont assortis.

Sont disponibles aussi dans la même collection:
- le passepoil
- le biais 

J'ai choisi de tester le coton et la maille stretch et j'ai donc eu l'occasion de travailler les 2 matières. Pour la robe Louise, je n'ai utilisée que la baptiste. Je vous présenterai rapidement un second article tuto dans lequel j'ai associé 2 tissus de la collection.

La baptiste, au toucher, est de la même qualité Liberty, on ne voit clairement aucune différence. Tissé finement, à l'apparence de la soie, très souple mais non transparent, le motif se voit d'un côté comme de l'autre et se froisse à peine. Bref, un régal de couture, je peux vous le dire !!! Ce tissu obéit au doigt et à l’œil, quel plaisir mais quel plaisir !! Et un grand plus, sa laize de 150 cm. Quand on est habitué aux tissus Liberty (de 110 cm de laize), je dois dire qu'ici, il y a de quoi faire !!!

C'est vraiment un régal à coudre. Vu la finesse de mon tissu, j'ai doublé le corsage (aussi parce que pour moi, c'est une étape obligatoire pour avoir de jolies finitions) et j'ai thermocollé mes 2 pattes de boutonnage pour que ça ne se déchire pas sous la force des pressions.

Petit apparté sur les tissus de qualité
Évidemment, je me rend compte que les tissus de qualité coûtent cher  et ne sont pas à la portée de toutes les bourses. En débutant, je ne m'y risquais pas par peur de rater. Désormais, quand j'ai un patron éprouvé, j'aime en coudre une version dans un beau tissu. Je regarde toujours ce que ce vêtement me coûterait dans le commerce pour la même qualité et finalement, le fait-maison peut être avantageux, même avec un tissu assez cher. 
Si vous avez l'occasion, essaye de coudre un tissu de qualité, vous verrez tellement la différence que ce soit dans le plaisir de coudre, dans les belles finitions que ce type de tissu permet et surtout à l'usage. Les vêtements se tiennent au fil des lavages, le tissu ne pâlit pas, ne bouloche pas...

Que faire avec ces beaux tissus? Pour la maille stretch, j'ai de suite penser à un sweat. Pour moi, pour ma fille? Allez, je tente pour moi. Et pourquoi pas l'associer avec le coton assorti?

J'ai marqué la robe de ma "marque" avec une étiquette dont je vous parle plus en détail dans cet article.

MATÉRIEL


- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


J'ai utilisé ici : 
- mes ciseaux à tissus et de précision. Idéaux pour cranter (malgré les épaisseurs!!!), couper les fils... bref c'est mon couteau suisse à moi :o)
 
- mon papier patron fétiche (je vous en ai longuement parlé ici
- mon cutter rotatif qui me fait gagner un temps fou pour couper le tissu
- ma règle à patchwork 
- mon tapis de découpe 
- mon crayon-craie pour marquer les repères. Facile avec ses mines de différentes couleurs.
- mes pinces chouchoutes, idéale pour ne pas oublier une épingle quand on surjette... (expérience expérience)

- mon couturomètre ou ma jauge 5 en 1 pour mesurer correctement la valeur d'ourlet ou replis






Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et surtout un bon de réduction). 

TAILLE CHOISIE

Je suis partie sur un 8 ans pour ma fille de 6 ans ultra grande et fine. Je voulais que la robe lui dure. résultat, c'est pas mal je trouve, un peu grand mais sans que ça ne saute aux yeux.


MODIFICATIONS APPORTÉES

- J'ai fait la version manches longues, avec petits volants aux manches et sans col.


 
- j'ai posé des pressions dans le dos et aux manches. Je vous parle de mon bon plan dans cet article détaillé. Je poste ces pressions résine avec la pince Vario dont je vous parle en détail dans cet article et aussi dans celui-ci.

PROBLÈMES RENCONTRES

J'adore Ikatee et je ne suis jamais déçue de leur modèle. Mais ici, je dois dire que Louise et moi, on est fâchée.


N'ayant pas réalisé le col, je trouve que l'encolure est vraiment trop haute et près du cou. Je n'aime pas du tout et ça doit être inconfortable. Je préfère quand l'encolure descend un peu plus bas, même pour les modèles enfant.
Je ne pense pas m'être trompée, il y a qu'une seule pièce de devant que l'on fasse la version avec col et sans col.

Ensuite la pointe du corsage devant. Il y a en effet un empiècement que l'on peut souligner par du passepoil (comme ma version). Impossible de faire une jolie pointe nette (passepoil ou non d'ailleurs). L’empiècement bas formait une "poche" moche à souhait. J'ai du arrondir cette pointe et redessiner l’empiècement de la jupe pour que ça donne un résultat plus harmonieux.
Encore une fois, j'ai bien relu et vérifier mes découpes, je ne pense pas avoir fait d'erreur. 

Comme toujours, je nuance le tout car je ne suis pas irréprochable et il m'arrive de faire des erreurs. J'ai néanmoins pris du temps pour reproduire le patron, couper le tissu et coudre. je ne suis pas allée voir sur le net si d'autres avaient les même soucis.

RÉSULTAT

Louise n'a pas su ravir mon cœur comme d'habitude avec les modèles d'Ikatee. Pourtant, de nombreuses versions vues sur le net m'ont plu, même celles avec le col qui est vraiment très original et rare. A voir si je m'obstine à en faire une autre version pour confirmer ou infirmer mon premier avis...


Au niveau de la découverte du tissu, je dois dire que c'était un plaisir de couture infini. Au niveau du look, j'avoue que l'association patron + tissu fait très rétro (qui a dit chemise de nuit?) mais ma fille porte sa robe avec une veste en jean et des bottines, ça donne un look décalé qui modernise l'ensemble, j'adore :o) 













2 commentaires:

  1. bonsoir
    joli travail
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. liloudelaperelle11 octobre 2018 à 02:20

    Merci pour le retour sur le patron. Il aurait pu me tenter, après ta lecture moins.
    Si je puis me permettre, la laize du liberty est 137cm (ah les anglais et leurs étranges mesures) et en 110cm quand c'est du liberty japonais.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)