mercredi 14 mars 2018

Sweat Jeannette en tutu

 
Mon inconscient doit adorer les tissus ornés de danseuses étoile. Sans m'en rendre compte, voilà que je couds un second sweat sur ce thème cette année (ne cherchez pas, je ne vous ai pas encore montré mon premier, il attend sagement son heure :o)


Détail du patron :

 
Il s'agit du sweat Jeannette que vous trouverez dans le livre Coudre le Stretch de Marie Poisson.


 
Ce livre est pour moi l'un des meilleurs livres de ma biblio. Je vous en parle en détail dans cet article crash-test

Ce n'est pas moins de 6 jeannettes qui ont vu le jour dans ma garde robe cette année. C'est vous dire si j'aime le modèle...

Mais pour une fois, il n'est pas pour moi mais pour ma mère. Je tente le cadeau "vêtement fait maison" cette année, en espérant que ça lui plaise et que ça lui aille.


Comme tous les modèles du livre, le sweat Jeannette est déclinable dans pas mal de version (longueur, encolure, finitions..). Je vous en ai parlé en détail dans cet article crash-test.

Tissus utilisés :
 
 



Depuis son entrée dans la boutique de Lulu La Luciole il y a plusieurs mois, ce tissu m'attirait commande après commande sans jamais basculer dans mon panier.
Et puis en cherchant un tissu pour coudre un vêtement pour l'anniversaire de ma mère, il m'est revenu en tête. C'était l'occasion enfin de succomber. 

Il s'agit du jersey jean Baila qui représente des danseuses étoile en tutu vu de haut. Le design est discret, féminin sans être too much. C'est le genre de design qu'on regarde de loin, on s'imagine un motif, on regarde de plus près et le motif est totalement différent. Un double effet "kiss cool" en somme.

En recevant le tissu et en le voyant en vrai, je l'aime encore plus, quelle qualité, un intérieur gratté tout doux, une couleur jean légèrement chiné, des touches de violine, bref une pure merveille.

J'adore les jersey jean de la marque Lillestoff. Je me rappelle avoir été perplexe la première fois. Un jersey jean? What's that?
En gros, ce sont des jerseys épais ou sweats fins (comme vous voulez) tissés avec un fil blanc comme le jean. Ca leur confère l'aspect du denim tout en restant un vrai jersey.
Je les avais découvert quand j'ai cousu un pull pour mon fils (que vous pouvez voir en cliquant ici).

Plusieurs sont disponibles sur la boutique de Marie, tous plus beaux les uns que les autres. Je testerai bien celui avec les rhinocéros.



Matériel :
 

- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


J'ai utilisé ici : 
- mes ciseaux à tissus et de précision. Idéaux pour cranter (malgré les épaisseurs!!!), couper les fils... bref c'est mon couteau suisse à moi :o)
 
- mon papier patron fétiche (je vous en ai longuement parlé ici
- mon cutter rotatif qui me fait gagner un temps fou pour couper le tissu
- ma règle à patchwork 
- mon tapis de découpe 
- mon crayon-craie pour marquer les repères. Facile avec ses mines de différentes couleurs.
- mes pinces chouchoutes, idéale pour ne pas oublier une épingle quand on surjette... (expérience expérience)

- mon couturomètre ou ma jauge 5 en 1 pour mesurer correctement la valeur d'ourlet ou replis

J'ai assemblé une grosse partie de la robe avec ma surjeteuse et j'ai surpiqué avec ma machine à coudre.

Modifications apportées :
 

- ma mère est plus fine que moi, je suis donc partie sur une taille 40.  Il me va nickel si je le porte comme un tee shirt. Si je devais mettre une épaisseur en dessous, il serait trop juste. Je crois donc avoir bien choisi la taille. Edit : après essayage, il va parfaitement, la taille était la bonne :o)


- J'ai choisi l'encolure "ronde dégagée", féminine sans être trop décolletée (pour mettre un tee-shirt en dessous c'est pratique) avec des finitions "bande" pour l'ourlet et le bas des manches.

- J'ai surpiqué toutes les bandes avec le point triple de ma machine à coudre. Pour moi, c'est obligatoire pour avoir une jolie finition et des bandes bien plaquées. Néanmoins, le point à utiliser doit être choisi en fonction de l'épaisseur du tissu. Ici, je me permets le point triple car mon tissu est léger. Pour un jersey matelassé, le point triple fera gondoler le tout. J'utilise donc à la place un point droit classique que j'allonge.

- J'ai pris l'habitude de coller un petit morceau de flex (mon tuto  ici) au milieu dos pour repérer facilement le sens d'enfilage (j'avais mis ça au point pour les vêtements des enfants et désormais, je le fais pour tous les vêtements).

Problèmes rencontrés :
 

- aucun, je connais le modèle sur le bout des doigts.

Résultat :
 

Je l'adore, le rendu, le look, le confort, je le garderai bien pour moi, la séparation sera compliquée :o)
Je vous laisse avec les photos.




3 commentaires:

  1. Très très joli et j'adore le petit détail cœur à l'intérieur pour le cadeau à maman :) elle doit être trop contente !
    Le père Noël m'a rapporté le livre de Marie Poisson que j'ai commandé après avoir lu l'article crash-test MAIS depuis Noël je le feuillete, regarde et...n'ose pas trop me lancer... Et ce matin j'ai renversé mon café dessus��
    Faut que je me lance.. on peut faire un "Jeannette" avec le tissu des petites filles sous la pluie de lillestoff (comme votre plantain)? Encore influencée par ce blog, j'ai pris le coupon mais j'ai peur de le gacher!

    RépondreSupprimer
  2. Il est canon, il fait vraiment que j'achète ce livre depuis le temps que je le dis!
    Merci de nous faire découvrir en détail ce tissu, ça fait aussi un moment que j'ai envie de le mettre dans mon panier mais je ne voyais pas trop à quoi ça pouvait ressembler...

    RépondreSupprimer
  3. Wahouuuu magnifique et comme j'aimerai coudre ainsi BRAVO et trop mimi ton tissu zoom
    bonne couture et à bientôt!bises

    RépondreSupprimer

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)