mercredi 6 septembre 2017

Crash-Test - Robe Olive Star - Ottobre


En cherchant un modèle de robe Ottobre que je n'avais pas encore réalisé, je suis tombée sur cette robe. Ses pattes pressionnées sur les épaules m'ont de suite plu.
J'ai donc ajouté le magazine Ottobre correspondant dans mon panier lors de ma dernière commande de tissus et hop il ne restait qu'à trouver le temps de la coudre.

DÉTAIL DU PATRON



Il s'agit du modèle de la robe Olive Star du magazine Ottobre Design enfant du 03/2014. Je l'ai acheté ici.

La robe Olive Star est une robe taille basse, à jupe froncée avec 2 pattes pressionnées sur les épaules.

Les photos du magazines ne m'ont pas forcément conquises. J'ai trouvé la robe large, trop taille basse. La bouille boudeuse de la petite blonde y sont peut être pour quelque chose... :o)
Je l'ai donc modifiée à ma sauce.


TISSU UTILISE




En gros, c'est l'histoire d'un coup de cœur. Ce tissu a tout pour me plaire : sa couleur bleu électrique, ses touches de rouge, moutarde... C'est un tissu flamboyant qui attire l’œil. Je l'adoreeeeeee. Je l'ai trouvé sur la boutique de Lulu La Luciole. Il est de la marque Lillestoff (pas étonnant qu'il me plaise).
Comme toujours, cette marque offre des tissus de grande qualité, durables dans le temps au niveau déformation et coloris. On voit la différence quand on achète de la qualité que ce soit au moment de la coupe, de la couture ou dans le temps.

MATÉRIEL


- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


J'ai utilisé ici : 
- mes ciseaux à tissus et de précision. Idéaux pour cranter (malgré les épaisseurs!!!), couper les fils... bref c'est mon couteau suisse à moi :o)
 
- mon papier patron fétiche (je vous en ai longuement parlé ici
- mon cutter rotatif qui me fait gagner un temps fou pour couper le tissu
- ma règle à patchwork 
- mon tapis de découpe 
- mon crayon-craie pour marquer les repères. Facile avec ses mines de différentes couleurs.
- mes pinces chouchoutes, idéale pour ne pas oublier une épingle quand on surjette... (expérience expérience)

- mon couturomètre ou ma jauge 5 en 1 pour mesurer correctement la valeur d'ourlet ou replis

Pour fermer le dos, j'ai opté pour des pressions métalliques nacrées (mon bon plan ici) posées avec ma pince Vario. Vous pouvez aussi poser des pressions résines pour jouer sur les couleurs (bon plan ici). 

TAILLE CHOISIE

Je suis partie sur un 104 en largeur, comme toujours pour ma fille de 4.5 ans grande et fine.

Pour la longueur, j'ai tout modifié.

MODIFICATIONS APPORTÉES

- Je n'aime pas les tailles trop basses. J'ai donc remonté la taille de 6 cms (comme je l'avais fait pour les robes Circus Horse ou China Girl). J'ai donc allongé d'autant la jupe (et même plus car ma fille est grande, en tout j'ai ajouté 10 cms).

Néanmoins, à l'essayage (et sur les photos de l'article) c'est encore trop court. Argggggg, oh rage, oh désespoir ! 
Bon il me restait du tissu, j'ai donc coupé 2 nouvelles jupes (avec 6 cms de plus que ma version précédente donc 16 cms en tout), découpé le corsage de la robe (la flemme de découdre mon surjet) et réassemblé le tout. Ouffff, c'est bon, la robe est à la bonne longueur (et la taille a encore remonté de 2 cms).

A noter pour plus tard : allonger un max quitte à reprendre au niveau de l'ourlet... C'est pas comme si je ne m'étais jamais fait avoir... Tête de bois, tête de bois.

TECHNIQUES UTILISÉES

- J'ai utilisé ma surjeteuse pour 90% du montage et effectué les surpiqûres à l'aiguille double avec ma machine à coudre

- J'ai appris à coudre les matières extensibles grâce au livre de Marie Poisson "Coudre le Stretch". Je vous en parle en détail dans cet article.

- J'ai réalisé les fronces avec la technique de l'élastique (comme le préconise le magazine). J'ai utilisé du framilastic, c'est top !!! Quel gain de temps pour un résultat beaucoup plus régulier.

PROBLÈMES RENCONTRES

- Aucun à part ce soucis de longueur. Le montage est plutôt ingénieux, le jeu de paremnetures offre de jolies finitions sur les pattes pressionnées des épaules (qui font tout le charme de la robe). Les surpiqures maintiennent le tout bien en place.
 
RESULTAT

- J'adore, coup de foudre à l'essayage. Je sais qu'en général les couleurs vives vont mieux à ma fille que les couleurs pastels (vous remarquerez que je ne lui en couds jamais). 
J'hésite à me faire un tee-shirt dans le même tissu (mais pour ça, il faudrait que j'en recommande :o)






1 commentaire:

  1. J'adore!!! Le tissu que tu as choisi est magnifique!
    J'ai fait ce modèle plusieurs fois (et comme toi le 1er était trop court et s'est retrouvé transformé en tunique...) mais tu me donnes envie d'en refaire une nouvelle version avec un tissu plus flashy!

    RépondreSupprimer

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)